2019_8613_M.JPG
2019_9311_M
2020_1917_M
2019_2744_M
2020_0580_M
2019_8613_M
2019_8683_M
2020_1835_M
2020_2165_M
2020_1927_M
2020_2179_M
2020_4611_M
2019_9296_M
2019_0063_M
2019_8628_M

Œuvres de gravité

La beauté nait parfois de la souffrance. Il y a une beauté très particulière qui vient de la souffrance des routes, là où les sols aménagés subissent les abrasions multiples de la gravité et des intempéries. En résistant à l’usure quotidienne et permanente, les bitumes, les marquages et leurs couleurs produisent des effets qui expriment les structures et les points de faiblesse. Ce qui était homogène en apparence cède aux irrégularités sous-jacentes, révélant des strates de différents matériaux superposés. Partout où la matière résiste une beauté transitoire risque d’apparaitre et se déployer. Il peut y avoir de nombreuses phases, c’est la raison pour laquelle quand c’est possible, je reviens sur les lieux où j’ai trouvé des sujets de photos. Mais finalement la gravité gagne toujours et lorsque la matière s’est rendue il ne reste que des vestiges où la beauté a rendu l’âme. Même sur un temps long, la photographie reste le témoin d’instants toujours uniques et éphémères.