2020_3181_M.jpg
2020_3181_M
2020_1072_M_NB
2020_2181_M_NB
2020_1050_M_NB
2020_2007_M_NB
2020_3020_M_NB
2020_4980_M
2020_2024_M_NB

Corps mirage

La relation entre le corps et son image est un dialogue permanent. Images du corps, image de soi par le corps. L’image montre, l’image cache, l’image trahit, l’image sublime, l’image fixe le corps qui ne sera plus jamais tel qu’en l’image. Ce qui veut dire qu’une photo de corps est toujours un mirage. D’autant que pour notre cerveau, l’image d’un corps est exactement aussi réelle que s’il voyait le corps lui-même. Et même ce corps, qui nait, qui meurt, qui grandit, qui bronze, qui grossit, qui maigrit, qui vieillit, que l’on subit, que l’on rêve, que l’on meurtrit, que l’on modifie, n’est-il pas une illusion changeante ? Corps mirage est une série de photos d’ombres et de lumières qui convoquent de troublantes sensations charnelles. Corps aperçus ? Mirages de corps ? Une invitation à se perdre dans les histoires de vérité et de mensonge entre nos yeux et la réalité de nos corps.