2020_9520 _M.JPG
2020_9559_M
2020_0073_M
2020_0091_M
2020_9441_M
2020_9532_M
EMP10_9520
2020_9520 _M
2020_9553_M
2020_9480_M
2020_9949_M
2020_9458_M
2020_9995_M
2020_9460_M

Série d'empreintes

Parmi les interrogations auxquelles le réel nous confronte, les voies de la morphogénèse sont parmi les plus fascinante. Comment et pourquoi les formes naissent ? Les formes du vivant, adaptées à des fonctions, les formes conséquences de lois physiques où l’aléatoire et le déterminé entrent en synergie. Comment ne pas s’émerveiller devant une série d’empreintes du temps cohérentes révélées en un même lieu ? Une gamme de formes mystérieusement évocatrices, naturellement poétiques. Y a-t-il des énergies ou des esprits qui s’expriment à travers des phénomènes physiques ordinaires d’usure, de détérioration naturelle concentrée en un espace précis ? A travers mes explorations j’ai souvent constaté que les filons de génération spontanée de formes étaient d’une richesse très variable. Certains quartiers, certains lieux n’offrant rien alors que d’autres semblent transpirer la poésie à travers des empreintes sans relation entre elles. Esprit des lieux ? Esprits des habitants des lieux présents ou passés ? Forces telluriques, flux d’énergie ? Les détails les plus insignifiants sont peut-être des révélateurs de forces invisibles.